Rayonnement

Forme de propagation de l’énergie ou des particules (électromagnétiques) à travers l’espace. La quantité d’énergie et le spectre d’émission dépendent de la température du corps et de ses propriétés d’émission qui n’ont pas besoin d’un contact matériel par cela, dans le vide y compris.

Réseau

Organisation de molécules dans un solide avec différentes ramifications reliées entre elles. La répétition n fois de chaque unité forme un réseau donnant lieu au solide que nous voyons

Réduction

Gain d’électrons

Réfractaire

Matériau résistant à l’action des réactions chimiques ainsi qu’aux hautes températures

Résistance à la compression

Facteur mécanique à la résistance de deux forces opposées qui tendent à diminuer leur volume, (10.000 kg/cm2). En applications normales, sa rupture est pratiquement impossible par compression

Résistance à la flexion

Facteur mécanique à la résistance de recouvrement transitoire par l’action d’une force qui la déforme (il a une face soumise à la traction et l’autre à la compression). La résistance à une rupture sera pour un verre recuit sans défauts visibles de 400 kg/cm2, pour un verre trempé de 1.000 kg/cm2.

Résistance à la traction

Facteur mécanique à la résistance de deux forces opposées qui tendent à s’étirer (400c, pour un verre trempé : 1.000kg/cm2, deux fois et demi supérieur)

Résistance à l’eau

Attaque les composants de la matière, manifesté par de petites pertes de masse. Elle dépend de quelques facteurs : la température, le temps de contact, la composition du verre, l’agitation et l’état de surface.

Rigidité

Manque d’élasticité

Roches magmatiques

Roches produites grâce à l’action du feu

Silicoaluminate

Composé formé par la réaction chimique entre la silice et l’alumine

Structure

Répartition des atomes et des molécules dans un matériau

Tranche industrielle polie brillante plate

Polie sur toute l’épaisseur du verre, avec un aspect brillant

Tranche industrielle polie plate

Polie sur toute l’épaisseur du verre, avec un aspect matte

Tranche industrielle polie plate

Polie sur toute l’épaisseur du verre, avec un aspect matte et les coins arrondis

Traction

Effort soumit à un corps par l’action de deux forces opposées qui tendent à l’allonger

Traction d’énergie directe

Pourcentage d’énergie solaire qui traverse le verre en relation avec l’énergie solaire incidente

Trempé

Processus qui donne une résistance plus élevée au verre

Verre

Matériau amorphe, transparent, dur, qui se fabrique en faisant fondre de l’argile. C’est un liquide sur-refroidi

Verre isolant

Verre ne conduisant pas la chaleur et l’électricité

Verre coloré en masse

Type de verre dans lequel, durant le processus de fabrication, ont été ajoutés des oxydes métalliques qui lui donnent une couleur caractéristique avec l’augmentation résultante de l’absorption. Le verre coloré est fondamentalement utilisé comme protection solaire. Grâce à la grande absorption d’énergie solaire, il est nécessaire de le trempé pour éviter la rupture par choc thermique.

Verre commun

Aussi appelé verre de base ou verre de silicate sodocalcique.

Verre à chambre

Un type en verre formé par deux verres ou plus séparés entre eux par une chambre à air ou d’autres gaz déshydratés. La séparation entre les verres fournit un profil en aluminium dont on introduit à l’intérieur un déshydratant. L’ensemble reste immobile, scellé avec de la silicone le long de tout le contour. Avec son bas coefficient de transmission thermique, ce produit est un bon isolant thermique, en diminuant les pertes de chaleur par rapport à un verre simple (monolithique). Par ailleurs, la surface intérieure du vitrage reste à une température proche de celle de la chambre, en augmentant la sensation de confort près de la fenêtre et en diminuant le risque de condensations en hiver.

Verre conducteur

Verre capable de conduire la chaleur et l’électricité

Verre flotté

Le verre flotté se fabrique en faisant flotter une plaque en verre fondu sur une couche d’étain fondu. Cette méthode fournit au verre une épaisseur uniforme et une surface très plate, c’est le verre plus utilisé dans la construction. On le nomme aussi verre plat, cependant, tous les verres plats ne sont pas des verres fabriqués au moyen d’un système de flottement.

Verre feuilleté :

Type de verre composé de deux verres simples ou plus uni grâce à des couches de butyral de polyvinyle un matériau plastique avec une bonne adhérence, plasticité, transparence et résistance). La caractéristique la plus remarquable du verre feuilleté est sa résistance à la pénétration, c’est pour cela qu’il est recommandé pour la protection des personnes et des biens. En cas de cassure, les fragments de verre restent attachés à la feuille de butyral, ce qui diminue le risque d’accident.

La présence du butyral améliore également les propriétés acoustiques, car elle diminue le phénomène de résonnance.

Le verre feuilleté s’utilise également comme protection contre les rayons Ultra-violets, puisque la radiation est absorbée par le butyral.

Verre recouvert de couches métalliques

Type de verre sur lequel à été déposé, sur une de ses surfaces, une ou plusieurs couches métalliques au moyen d’un bombardement ionique sous vide, se traitement se réalise à basse température afin que cela n’affecte pas la planimétrie du verre. Ces types en verres offrent la possibilité d’avoir un grand contrôle de la transmission de lumière et de l’énergie, ainsi que d’obtenir différents aspects esthétiques. Dans les zones climatiques dans lesquelles l’air conditionné est nécessaire, il est préférable de limiter une bonne partie de l’énergie radiante solaire. Les verres à multicouches métalliques sont la solution idéale pour ces situations. Nous pouvons combiner aussi ces recouvrements avec des verres colorés dans leur totalité ce qui a pour conséquence que la couleur en réflexion change, en lui donnant ainsi une large plage de couleurs et des propriétés de protection solaire. Un genre spécial de verres à couches constitue les verres à sous émissions dans lesquels la couche métallique est pratiquement transparente à la radiation solaire visible, en reflétant en revanche la  radiation de l’infrarouge. Cette caractéristique permet une réduction importante du gain solaire, en même temps que cela maintient un haut coefficient de transmission lumineuse.

Verre sérigraphié

Type de verre sur lequel est déposé sur l’une de ses couches un émaillé vitrifiable par  système d’impression sérigraphique. Par la suite il est soumis au processus de trempage. Dans la dite opération l’émail reste vitrifié en formant une masse avec le verre et en acquérant les mêmes propriétés que le verre trempé normal excepté sa résistance au choc mécanique, qui est conditionnée par la surface émaillée, l’épaisseur en émaux, les dilatations, etc..

Verre trempé

Type de verre utilisé principalement dans l’industrie du moteur et de la construction. Son renforcement se fait de manière thermique, en chauffant graduellement jusqu’à une température de ramollissement pour le refroidir brusquement avec de l’air. On obtient ainsi un verre dont la surface reste exposée aux tensions de compression et l’intérieur aux tensions de traction, ayant l’avantage additionnel qu’en cas d’une cassure il est fragmenté en petits morceaux inoffensifs.

Verre thermoendurci

Type de verre avec un renforcement de la résistance mécanique, il n’est cependant pas considéré comme un produit de sécurité car, si il se brise, les morceaux de verres sont d’une grande dimension et peuvent entraîner des accidents. Le processus de fabrication est similaire à celui  verre trempé, mais le système de refroidissement varie. Pour les verres thermoendurcis, le refroidissement est beaucoup plus lent, pour que les tensions superficielles soient inférieurs et pour qu’ils aient une résistance mécanique plus basse

Viscosité

Propriété des fluides qui se manifeste par la résistance à couler